subscribe: Posts | Comments

5 étapes essentielles pour la réussite de votre entreprise sur les réseaux sociaux

Commentaires fermés sur 5 étapes essentielles pour la réussite de votre entreprise sur les réseaux sociaux
5 étapes essentielles pour la réussite de votre entreprise sur les réseaux sociaux

Cet article a pour ambition d’expliquer aux chefs d’entreprises et aux professionnels souhaitant se mettre aux réseaux sociaux quelques bonnes pratiques bénéfiques et de vous expliquer de façon simple, qu’est-ce que c’est un réseau social, à quoi ça sert et comment bien aborder ce sujet au sein de votre entreprise.

Pourquoi une entreprise doit utiliser les Réseaux Sociaux ?

« Que l’en veille ou pas, les médias sociaux sont en train de changer la façon de faire les affaires et son devenus un élément essentiel de toute stratégie marketing digital réussie. » Commente la journaliste et la présentatrice de nombreuses émissions de LCI, Audrey Crespo-Mara lors d’une conférence portant sur « L’influence des réseaux sociaux. »

Très active sur les réseaux sociaux et particulièrement sur twitter, la journaliste phare de TF1 et la présentatrice du journal du 20H, Audrey Crespo-Mara figure désormais parmi la liste des tweetos les plus suivis en France.

Une entreprise qui est en mesure de profiter de l’opportunité des médias sociaux a tout à gagner en notoriété et en augmentant sa visibilité et son influence.

Suivez nos conseils et assurez-vous de la réussite de votre entreprise sur les médias sociaux

D’abord commencer par fixer une stratégie. Identifiez vos objectifs et leurs mesures vous permettront de mettre en place des plans d’actions pour atteindre le succès à long terme en donnant une orientation claire et à la qualité de votre contenu sur les médias sociaux.

Ensuite, construisez le Persona de votre entreprise. Qu’il soit amical, professionnel, drôle ou compétent, l’adoption d’un style qui correspondra à votre public cible vous assurera que la voix de votre entreprise reste cohérente.

Puis, planifiez votre stratégie de commentaire. Commencez par élaborer votre ligne éditoriale et fixez ce que votre équipe peut publier y compris la façon de traiter les commentaires négatifs qui empêcheront un contenu potentiellement embarrassant et gênant.

Désormais, pensez à planifier votre programme de contenu. Maintenant, vous êtes prêt à rejoindre la conversation sur les médias sociaux, pensez à publier le contenu qui intéresse le plus vos clients en le combinant avec un calendrier de publication de contenu cela va vous permettre d’interagir dans les moments les plus appropriés de la journée.

Enfin, mesurez, adaptez et améliorez. Après avoir suivi toutes ses étapes vous pouvez désormais mesurer l’efficacité de votre plan d’action.

En conclusion, le marketing des médias sociaux donne aux entreprises une excellente occasion de développer leur notoriété et d’améliorer leurs réputations en ligne.

A l’inverse, ne pas exploiter la puissance des médias sociaux vous privera de nombreux investissements et donnera la chance à vos concurrents.

 

 

 

 

 

 


Lancement du projet colossal « Cité Mohammed VI Tanger Tech »

Commentaires fermés sur Lancement du projet colossal « Cité Mohammed VI Tanger Tech »
Lancement du projet colossal « Cité Mohammed VI Tanger Tech »

C’est à Tanger sur une superficie de 2000 hectares, que sortira un nouveau parc industriel signé production chinoise.

Dernière la nouvelle Cité Mohammed VI Tanger Tech, de nombreux groupes et entreprises chinoises attirés par l’attractivité économique du Maroc et la compétitivité de sa main d’œuvre.

Lundi dernier, le Roi Mohammed IV accompagné de nombreux, ministres, investisseurs et hommes d’affaires notamment son Directeur du secrétariat particulier, a honoré le lancement de ce Vaste parc industriel chinois qui va être implanté au Maroc d’ici quelques mois.

La mise en place de ce vaste parc industriel nommé « Cité Mohammed VI Tanger Tech» offrira de nombreux avantages économiques comme la création de milliers de postes d’emploi, le transfert de technologies de pointe, le renforcement de la compétitivité de l’économie nationale et la spécialisation dans l’industrie de l’automobile… » A indiqué le conseiller particulier du Roi du Maroc.

La « Cité Mohammed VI Tanger Tech » un méga projet d’un milliard de dollars

La réalisation du futur parc industriel, entre dans le cadre d’un mémorandum maroco-chinois signé le mois dernier à Pékin à l’occasion de la visite officielle en Chine effectuée par sa Majesté Mohammed IV et c’est justement dans le cadre de ce partenariat qu’une délégation d’hommes d’affaires et politiques chinois a fait le déplacement à Tanger.

Cette convention de partenariat relative à ce projet porte sur un investissement global de 10 milliard de dollars. Innovant et rentable, ce parc permettra la création de plus de 100.000 pôles d’emplois dont au moins 90.000 bénéficieront aux habitants de la région de Tanger.

« C’est pour la première fois que nous nous rendons au Maroc, nous sommes ici aujourd’hui pour évaluer les potentiels d’investissement qu’offre la région et les éventuelles améliorations qui peuvent être mises en place… » Révélé un des dirigeants des entreprises chinoises qui étaient présentes à cet événement.

Unique en son genre, cette ville industrielle sera à même d’offrir une nouvelle ville intelligente internationale misant sur l’écologie, l’habitabilité, l’industrie, la vitalité et l’innovation.

« Le budget consacré à ce projet dépassera les 10 milliards de dollars » a précisé Li Biao, président du Groupe industriel chinois Haite.

« Le choix de la ville de Tanger n’était pas arbitraire, nous sommes convaincus que cette ville profite de nombreux atouts géographiques et économiques. En effet Tanger jouit d’une position géographique considérable à la croisée des continents, à seulement 15 kilomètres de l’Europe, et avec une infrastructure notoire à savoir le port Tanger Med et les installations associées » Ajoute Li Biao.

 


La technologie du scanner 3D « X-Mind Trium » d’Acteon

Commentaires fermés sur La technologie du scanner 3D « X-Mind Trium » d’Acteon
La technologie du scanner 3D « X-Mind Trium » d’Acteon

Chez le fabricant d’équipement médical, le français Acteon, l’année 2016 a porté l’introduction au marché de l’imagerie médicale de son nouveau produit, le scanner 3D « X-Mind Trium » destiné à servir la chirurgie dentaire. L’appareil a été présenté dans les locaux de la société à Milan, lieu stratégique où on fabriquait les machines d’imagerie extra-orale du groupe géré par son PDG, la femme d’affaires très connue pour son soutien infini aux ingénieurs pour développer des machines à haute valeur ajoutée technologique au profil des médecins. Lors de la présentation, les concepteurs ont dévoilé également le mode d’emploi de ce scanner.

Un scanner qui apporte de la qualité à l’examen 3D

Pour présenter le « X-Mind Trium », Acteon a aménagé une salle dédiée à l’occasion. Il s’agissait d’une cabine de simulation insonorisée et isolée qu’on l’a équipé de façon identique à un cabinet d’un chirurgien-dentiste. Pour faire les démonstrations nécessaires à la présentation, les ingénieurs d’Acteon ont conçu un modèle de tête. De l’autre côté, le staff anglo-franco-italien du groupe se chargeait d’expliquer le mode d’emploi de ce bijou technologique.

Le principal apport technologique de ce scanner réside dans son système de rotation à 360° accompagné d’une résolution à 75 microns ce qui permet de réaliser un examen 3D avec un maximum de précision. L’appareil dispose de quatre champs différents de vision ce qui réduit la zone du scan et par la suite réduire le temps d’exposition du patient aux rayons X. Egalement, il dispose d’un filtre de réduction des artefacts ce qui permet de distinguer entre les différents tissus de la mâchoire avec plus de détails.

Un parfait appui aux dentistes

En concevant ce matériel, le groupe a voulu présenter une solution premium aux dentistes qui prend en considération le confort des patients. En effet, le X-Mind Trium donne une qualité d’image supérieure aux autres appareils grâce à ses différents algorithmes. Les résultats de l’examen par imagerie sont exposés sur deux écrans d’ordinateur liés au scanner 3D. Le chirurgien-dentiste dispose ainsi de plusieurs champs de vision lui permettant d’about à des analyses plus pertinentes.

Pour les praticiens, cet appareil leur permet de régler le nombre de projections, la qualité du détecteur, la précision du spectre des rayons X et leur dose. Il leur facilite la prise des mesures en gardant toujours une qualité d’image optimale peu importe l’axe choisi. Un logiciel 3D, conçu par la maison et nommé « Acteon Imaging Suite » est mis en place dans l’appareil pour accompagner le travail des dentistes.

 


Douze métropoles contrôlent la moitié de l’emploi en France

Commentaires fermés sur Douze métropoles contrôlent la moitié de l’emploi en France
Douze métropoles contrôlent la moitié de l’emploi en France

Qui dit croissance économique, dit création d’emploi, tant d’analystes et experts comme Philippe Jeannerot confirment cette relation. Cependant, d’énormes écarts et différences sont enregistrés en matière de création d’emploi en France.

Où se concentre l’emplois en France ?

Depuis une dizaine d’année, ce sont les aires urbaines de plus de 500000 habitants qui sont les plus dynamiques en matière de création d’emplois. C’est d’ailleurs dans ses régions où se concentre les métiers les plus dynamiques comme les postes des hauts responsables et chefs d’entreprises. Ce constat donne que la campagne et les petits et moyennes villes sont largement défavorisés en cette matière.

Selon une étude faite par France Stratégie, ce sont douze métropoles régionales qui détiennent le monopole de la création d’emploi. Ces dernières se partagent 46% des emplois en France avec des parts de 22%, pour Paris et de 24% pour la province. A cet égard, Philippe Jeanneort, administrateur judiciaire et expert en économie, constate le changement de la tendance puisque la croissance de l’emploi intéressait, entre 1968 et 1999, tout l’Hexagone, alors qu’une fracture a eu lieu à partir de 2006 laissant des écarts s’installer entre les régions. On parle alors d’un phénomène connu sous le nom de la « métropolisation » de l’emploi.

Paris moins dynamique que la province

Durant cette période de « métropolisation » de l’emploi, certaines villes ont largement creusé l’écart avec d’autres. On note ainsi une dynamique positive du coté de Montpellier, Rennes, Bordeaux, Nantes, Toulouse et Lyon au détriment de Lille et Rouen qui ont créé moins d’emplois. Cependant, ce qui est étonnant, c’est le fait qu’entre 1991 et 2013, la dynamique de création d’emplois à Paris était beaucoup moins bonne que celle enregistrée en Province par exemple.

En matière de partage des métiers, les métropoles restent les zones qui attirent le plus des métiers de cadres ainsi que les emplois structurellement dynamiques : selon la même étude, ces métropoles hébergent ainsi 85% des ingénieurs en informatique, 69% du personnel d’études et 75% des métiers de l’information de la communication. Toutefois, la campagne, les petites et moyennes villes continuent de créer, à des rythmes beaucoup plus inférieurs, les métiers en perte de vitesse comme les agriculteurs et ouvriers.

 


Assurance-chômage : la question des contrats courts revient en force

Commentaires fermés sur Assurance-chômage : la question des contrats courts revient en force
Assurance-chômage : la question des contrats courts revient en force

Les assureurs vont devoir souffler un peu : les partenaires sociaux ont repris les négociations sur la nouvelle convention de l’assurance-chômage, après huit mois de blocage. Alors que les acteurs du secteur, tels que Filiassur, attendent des réponses claires sur les plus grandes problématiques liées à ce sujet, l’approche de l’élection présidentielle vient accélérer la négociation pour arriver un compromis qui satisfait tout le monde. En effet, chaque candidat à la Présidentielle dispose de ses propres visions pour cette assurance-chômage ce qui pousse les négociateurs syndicaux et patronaux à se remettre à la table de négociations afin de pouvoir relever les défis de cette phase. Parmi les plus gros enjeux de cette négociation, la question des contrats de travail à courte durée qui a fait bloquer les discussions auparavant.

Couvrir la dette de l’Unedic 

Etant l’organisme responsable de la couverture des primes de l’assurance-chômage en France, l’Unedic (Union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce) souffre depuis fin 2015 d’une dette qui a atteint les 25,7 milliards d’euros. Le déficit cumulé, selon les données publiées en février 2016, a atteint les 30 milliards d’euros avec des prévisions d’atteindre les 33,6 milliards d’euros en 2017 et près de 36 milliards d’euros en 2018.

Le retour des syndicaux à la table de négociation devrait certainement pousser les discussions autour de la couverture de ce déficit.

Les contrats à courte durée 

C’est le grand enjeu de cette négociation. En juin 2016, les discussions ont été arrêtées à cause du sujet des contrats de travail de courte durée qu’on voulait taxer. Pour le président de la Medef, Pierre Gattaz, la réponse est claire : on ne doit pas taxer ces contrats parce qu’il est inadmissible de créer des emplois en alourdissant le coût du travail.

De l’autre partie, les syndicaux veulent qu’un renchérissement des contrats les plus précaires, soit par des cotisations dégressives en prenant en compte la durée de l’emploi, soit par des bonus-malus qui sanctionnent les entreprises qui abusent de ces types de contrats. Ces propositions ne vont pas à l’encontre des principes de la Medef parce qu’elles n’engendrent pas une augmentation du coût du travail.


Le bio dans les cantines en train de devenir une réalité

Commentaires fermés sur Le bio dans les cantines en train de devenir une réalité
Le bio dans les cantines en train de devenir une réalité

La restauration collective et les repas à la cantine sont devenus un sujet de préoccupation ces derniers temps.

Manger bon et saignement et le droit de tout enfant en France. Préparer un savoureux repas tout en préservant la qualité des ingrédients et surtout en contrôlant ses provenances est un impératif vers lequel devraient tendre toutes les cantines françaises.

Le concept bio est apparu lors de cette décennie. Plusieurs fermes biologiques ont vu le jour ses dernières années et divers investisseurs se sont mis à la bio.

Parmi les enseignes phares encourageant le bio, nous citions Elior Groupe, l’entreprise de la restauration collective présidée par Cyril Capliez.

Les établissements publics, privés et les secteurs de l’éducation et de la santé servent chaque jour à peu près 11 millions de repas ce qui a pensé l’Etat de mettre en place une loi imposant la qualité des mets et le bio dans les cantines.

Nouveaux enjeux de qualité lancés dans les cantines en France

Les adeptes de la politique bio et les initiés de la nourriture saine sont de plus ont plus nombreux. Les principaux convaincus du bio sont les spécialistes de la nutrition, les restaurateurs et les investisseurs dans les restaurations collectives.

« Les cantines accueillent chaque jour un nombre important de convives qui ont le droit d’un plat sain et équilibré comme à la maison » souligne Cyril Capliez le responsable de l’innovation et du développement et des affaires internationales d’Elior Group.

« En termes de santé publique, les cantines doivent refléter l’image de la bonne nourriture et de l’équilibre alimentaire » Ajoute M.Capliez.

Reconnus pour ses bienfaits sur la santé et l’environnement, le bio connaît déjà un écho favorable dans diverses cantines en France dont 20 % à Nantes, 10% à Dijon et 25% dans les établissements scolaires des Pyrénées-Atlantiques, de Paris, Toulouse et Grenoble.

Réduire le gaspillage et contrôler les déchets alimentaires

Encore en faveur de l’environnement, la plupart des cantines privées et étatiques se sont engagées dans une politique anti-gaspillage alimentaire. Une initiative lancée par le groupe de la restauration collective Elior Group.

Parce que les cantines ne sont pas seulement des espaces de repas mais des lieux de rencontre et de convivialités, la France souhaite rendre des endroits une référence de la protection de l’environnement et de la santé.


Le rôle de la femme cultivée dans la société moderne

Commentaires fermés sur Le rôle de la femme cultivée dans la société moderne
Le rôle de la femme cultivée dans la société moderne

La place de la femme a évolué depuis 1944 grâce à l’obtention de nombreux doit qu’elle n’avait pas auparavant au niveau politique, personnel, et social.

En France à l’image des pays développés comme l’Amériques et le Royaume Uni, des groupes de suffragistes militait depuis la première guerre mondiale pour l’obtention des droits de la femme.

Depuis 1965, les femmes françaises mariées ont désormais le droit d’exercer une profession sans avoir l’accord de leurs maris. A partir 1972 la loi a déclaré la reconnaissance du principe « à travail égal, salaire égal », et c’est en ce moment-là que les femmes ont commencé à sentir libres et à sortir de l’autorité de leurs maris.

 

La participation de la femme à la vie sociale et politique 

L’Etat français est considéré comme le plus féministe et le plus militant pour les droits de la femme. Faire participer la femme française à la vie politique et sociale est l’une des évolutions les plus importantes de ces dernières décennies.

 

De la soumission à la totale autonomie 

Autrefois, la gente féminine a été placée sous la tutelle légale de leur mari jusqu’au 20éme siècle.  Ces dernières décennies, la femme est sortie de son foyer pour se placer à côté de l’homme et par conséquent pouvoir faire entendre sa voix et exprimer ses choix.

Aujourd’hui, la place de la femme dépasse largement le cadre de la grossesse et de la naissance et ses activités franchissent les tâches ménagères et les soins du foyer. La femme devient alors la concurrente de l’homme.

Polyvalente, active, rigoureuse et perfectionniste de nature, la femme moderne est à même de réussir tout ce qu’elle entreprend et d’exceller dans son domaine d’activité quel que soit son degré de complexité.

De nos jours, nous voyons des femmes actives dans la société défendant leurs avis et militant leurs choix.  Nombreuses sont les femmes démocrates françaises qui participent activement à la vie politique et sociale notamment, Anne Méaux, Véronique Morali, ; Christine Lagarde, Cécile Duflot, Najat Vaullaud Belkacem… et beaucoup d’autres personnalités influentes.

 

La naissance des associations féminines luttant pour les droits de la femme 

La naissance des associations féminines est le fruit de conquêtes sociales et l’action militante de groupes féministes.

Les femmes d’aujourd’hui ne cesse de lutter pour leur droit et de faire profiter les femmes soumises de leurs propres droits.

Nombreuses sont les associations qui ont vu le jour ses dernières années et qui ont un seul but, la lutte pour les droits de la femme. C’est dans ce sens qu’est créée l’association Force Femmes en 2005 par la politicienne et la femme d’affaires de renom Anne Méaux en collaboration avec Véronique Morali.

Force Femme a pour principale vocation d’aider les femmes qui ont dépassées les quarantaines à s’insérer ou à se réinsérer dans la vie professionnelle.

 


« Previous Entries

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services